Consommation d'antibiotiques et antibiorésistance en France en 2020

Novembre 2021

2020, une année particulière dans le contexte épidémique de la COVID-19

Consommation d’antibiotiques en secteur de ville : une diminution jusque-là jamais enregistrée

Les données du Système National des Données de Santé (SNDS), analysées par Santé publique France, mettent en évidence que la consommation d’antibiotiques en secteur de ville a enregistré en 2020 une baisse additionnelle d’environ 17 % en Doses Définies Journalières (DDJ) et de 18 % en nombre de prescriptions par rapport aux niveaux attendus pour 2020 en projetant les tendances déjà à la baisse des 10 années précédentes. Sur un nombre total de 44,4 millions de prescriptions d’antibiotiques en 2020, il y a eu 9,7 millions de prescriptions de moins que ce qui était attendu.

Cette baisse est observée chez toutes les classes d’âge quel que soit le sexe, et est plus marquée chez les enfants de moins de 4 ans. Elle a été observée quelle que soit la spécialité du prescripteur, y compris les chirurgiens-dentistes chez qui le nombre de prescriptions avait régulièrement progressé jusqu’en 2019.

En établissements de santé (ES), où près de 20% des antibiotiques sont prescrits, la consommation d’antibiotiques (exprimée en DDJ) mesurée par la mission SPARES, a augmenté en global de 300 à 306 DDJ/1 000 JH (+2,1%) malgré une réduction d’activité.

En établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) avec une pharmacie à usage intérieur, la consommation globale d’antibiotiques a diminué.

  • 0 % des antibiotiques sont dispensés en médecine de ville
  • 0 % en établissements de santé
  • 0 % baisse de consommation d’antibiotiques en secteur de ville en 2020

GÉODES Suivez l’évolution de la résistance aux antibiotiques en France et dans votre région

Date de modification : 26 novembre 2021