Les compétences psychosociales : état des connaissances scientifiques et théoriques

Lamboy Béatrice, Arwidson Pierre, du Roscoät Enguerrand et al. - Octobre 2022

Permettre aux générations d'aujourd'hui et de demain de développer leur capacité à faire des choix éclairés et raisonnés, leurs aptitudes à vivre ensemble et à mieux gérer leur stress et réguler leurs émotions en renforçant leurs compétences psychosociales (CPS) constitue un levier clé de la promotion de la santé. Ces trente dernières années, de nombreux travaux de recherche ont montré l'importance des CPS dans le développement de l'enfant, de son bien-être et de sa santé, dès le plus jeune âge. 

En France actuellement, plusieurs politiques publiques mentionnent les CPS : six plans nationaux de santé publique (priorité prévention, santé mentale et psychiatrie, addictions, tabac, santé sexuelle, cancer), le parcours éducatif de santé et la démarche École promotrice de santé du ministère de l'Éducation nationale, au sein de l'Enseignement supérieur et de l'Enseignement agricole et dans les territoires (ARS, collectivités, contrats locaux de santé...). Une stratégie nationale multisectorielle de développement des CPS chez les enfants et les jeunes est en cours de déploiement. 

Ce document, qui est destiné aux décideurs et aux acteurs de terrain, fait le bilan des connaissances scientifiques sur les CPS, et fournit des premiers repères pour l'action et la décision. Conçu par Santé publique France avec la collaboration de plusieurs chercheurs, acteurs de terrain et décideurs, il est organisé en huit chapitres. 

Le chapitre 1 offre une définition et une catégorisation actualisée en s'appuyant sur la littératurescientifique et les catégorisations internationales (OMS, CASEL, OCDE...).

Le chapitre 2 décrit chacune des 9 CPS générales (et 21 CPS spécifiques) identifiées : 3 CPScognitives (conscience de soi, maîtrise de soi, prise de décisions constructives), 3 CPSémotionnelles (conscience de ses émotions et de son stress, régulation de ses émotions, gestionde son stress), 3 CPS sociales (communiquer de façon constructive, relations constructives,résolution des difficultés).-Le chapitre 3 rappelle l'historique des programmes CPS en France.

Le chapitre 4 mentionne l'inclusion des CPS dans les politiques publiques.

Le chapitre 5 présente l'utilisation des programmes CPS dans les territoires

Le chapitre 6 présente un bilan des effets des programmes CPS probants sur la santé (réductiondes addictions, de la violence, des problèmes de santé mentale et de santé sexuelle, augmentationdu bien-être) et la réussite éducative (amélioration du climat scolaire, des résultats scolaires, del'insertion professionnelle).

Le chapitre 7, s'appuyant sur les études d'efficacité et d'implantation, présente les "facteurs-clés"communs aux différents programmes CPS probants (2 facteurs principaux et 6 facteurscomplémentaires) afin de faciliter le développement d'interventions CPS de qualité.

Le chapitre 8 indique des principes généraux, les types et étapes de l'évaluation d'interventionCPS. 

Le présent rapport et sa synthèse (consultable sur le site de Santé publique France) constituent un cadre de référence théorique ; ils seront complétés ultérieurement par des guides et des supports pratiques, plus opérationnels. Ils contribuent au partage d'une vision commune sur les CPS, afin d'agir tôt, tout au long du développement de l'enfant et dans tous les milieux, dans un objectif générationnel, d'une nouvelle génération bénéficiant d'un développement des CPS tout au long de son parcours.

135 p.

Date de modification : 19 octobre 2022