Psychiatrie : le ministère sélectionne et soutient 94 projets pour renforcer l’offre de soins

Décembre 2022

La 3ème circulaire de la campagne tarifaire et budgétaire des établissements de santé pour 2022 a alloué une enveloppe de 30 millions d’€ à la psychiatrie, au titre de 2 appels à projets nationaux dont les jurys indépendants se sont tenus fin novembre. Cette 4ème édition illustre une nouvelle fois la forte collaboration entre acteurs sanitaires et médico-sociaux et sociaux dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale et traduit leur mobilisation. Ainsi, l’offre de soins en psychiatrie se renforce et la diversité des organisations et des réponses apportées par les professionnels de la discipline est pleinement mise en lumière.

Le fonds d’innovation organisationnel en psychiatrie (FIOP) et l’appel à projets dédiés au renforcement de la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent (PEA) répondent tous les 2 aux engagements gouvernementaux inscrits dans la feuille de route ministérielle. Au total, les agences régionales de santé (ARS) ont remonté au ministère 114 projets pour le FIOP et 116 pour la PEA.

10 millions d’€ soutiendront 36 projets ciblés sur l’innovation organisationnelle en psychiatrie, qui s’inscrivent dans les grandes orientations identifiées par le jury :

  • mise en œuvre des parcours en psychiatrie favorisant la proximité et les articulations entre l’ensemble des acteurs du parcours de santé et de vie sur les territoires de santé mentale (prévention, soins, réinsertion et accompagnement de la citoyenneté)
  • accès aux soins somatiques : dépistage, repérage et prise en charge précoce en lien avec les soins psychiatriques
  • prévention et gestion des situations de crise, d’urgence et de soins sans consentement : respect et promotion des droits des patients
  • développement du numérique au service des patients et des professionnels (téléconsultations, téléexpertise, applications et nouveaux services numériques…)
  • dispositifs innovants de prévention, de repérage et de prise en charge précoce des enfants et des adolescents
  • amélioration du parcours thérapeutique médicamenteux des personnes souffrant de pathologies psychiatriques.

Une attention particulière a été portée à certaines populations, notamment les personnes détenues et les personnes en situation de handicap psychique. Les projets seront financés pour une période de 3 ans puis évalués pour valider leur pérennisation. D’ailleurs, la 1ère vague de projets, financés durant 4 ans en raison de l’épidémie de Covid-19, est en cours d’évaluation.

20 millions d’€ soutiendront 58 projets ciblés sur la PEA pour renforcer de façon pérenne les équipes de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent et améliorer l’accessibilité ainsi que les parcours de soins. La priorité sera donnée aux territoires non pourvus ou sous-dotés au regard des besoins de la population : l’appel à projets contribue ainsi à la diversification de l’offre pour apporter une réponse spécifique aux difficultés rencontrées en pédopsychiatrie, associant des prises en charge en ambulatoire (équipes mobiles, consultations au sein des centres médico-psychologiques…), en hospitalisation de jour intensive, des lits de crise et des dispositifs intra-hospitaliers.

Le développement d’une offre spécifique à des publics particulièrement vulnérables sera également soutenu (troubles du neuro-développement, des conduites alimentaires, anxieux scolaires…) de même que la poursuite d’une meilleure prise en charge en psychiatrie périnatale, entre autre par l’essor d’équipes mobiles dédiées ou d’hôpitaux de jour.

Date de modification : 16 janvier 2023