Rapport 2018

En 2018, l'Observatoire national de la restauration collective bio et durable a interrogé 3 401 cantines. Cette enquête montre que manger bio à la cantine ne coute pas plus cher. Elle met également en évidence le fait que le bio des cantines est majoritairement local et que les collectivités travaillent sur l'introduction de repas végétariens.

Observatoire national de la restauration collective bio et durable

Ouvrage - Un Plus Bio - 2018

En 2018, l'Observatoire national de la restauration collective bio et durable a interrogé 3 401 cantines. Cette enquête montre que manger bio à la cantine ne coute pas plus cher. Elle met également en évidence le fait que le bio des cantines est majoritairement local et que les collectivités travaillent sur l'introduction de repas végétariens.

7 p.

Date de modification : 2 mai 2019