Les premiers résultats de l'enquête NOYADES appellent chacun à plus de vigilance

Image enquête noyade

Santé publique France, avec le soutien du ministère des Solidarités et de la Santé, du ministère de l’Intérieur, du ministère en charge des Sports et du ministère de la Transition écologique, réalise l’enquête NOYADES sur l’ensemble du territoire national (métropole et outre-mer) du 1er juin au 30 septembre. Cette enquête permet de recenser toutes les noyades, quelle qu’en soit l’origine (accidentelle, suicidaire, criminelle ou indéterminée), prises en charge par un service de secours organisé et suivies d’une prise en charge hospitalière ou d’un décès.

Les premiers résultats publiés aujourd’hui rapportent un nombre total de 654 noyades survenues en France entre le 1er juin et le 5 juillet, incluant 314 noyades accidentelles documentées, dont 79 suivies de décès (25 %). Comparativement à 2018 sur la même période, le nombre de noyades accidentelles augmente de 22% (passant de 257 à 314) et la proportion de décès, de 58% (passant de 50 à 79). Ces noyades sont survenues dans un contexte de levée des mesures de restriction déployées pour la gestion de l’épidémie de COVID-19, ayant pu entrainer une réduction importante de l'activité physique et une prise de poids chez les Français. Il est donc crucial de rappeler les mesures de prévention des noyades à tous les âges, en insistant sur l’importance de tenir compte de la forme physique et de l’état de santé de forme de chacun.

De nombreuses noyades accidentelles entre le 1er juin et le 5 juillet 2021

En 2021, les deux catégories d’âge les plus représentées parmi les noyades accidentelles sont les enfants âgés entre 0 et 5 ans (21 %) et les personnes âgées de 65 ans et plus (25%).

Les noyades suivies de décès sont plus nombreuses après 45 ans par rapport aux autres classes d’âge : 19 décès soit 24 % chez les 45-64 ans et 27 décès soit 34 % chez les 65 ans et plus. Les décès en cours d’eau et plan d’eau ont représenté 44 % du total des décès et contrairement à 2018, ces décès n’ont pas seulement concerné les adultes, mais également les enfants et les adolescents.

Les noyades accidentelles étaient plus nombreuses dans les régions du littoral, notamment en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Occitanie, par rapport aux autres régions, ainsi qu’en région Auvergne-Rhône-Alpes, région continentale comptant de nombreux cours d’eau/plans d’eau.

Le prochain point épidémiologique sera publié fin juillet 2021. (Source Santé Publique France)

Surveillance épidémiologique des noyades. Enquête NOYADES 2021. 1er juin - 5 juillet 2021

Dernière mise à jour le 16.07.2021